Dernière AG ordinaire de l’OT version associative

Tourisme – Sauveterre

Ni fleurs, ni couronnes. Tout juste une pizza aux champignons en guise d’adieu. Lundi 24 février, salle des fêtes de Sauveterre, c’était la dernière assemblée générale ordinaire de l’Office de tourisme du Savès, version associative.
L’idée de vivre une époque Épic (Établissement public industriel et commercial) depuis le 1erjanvier laisse les participants de marbre. « Le rôle de l’Office est mal perçu, mal compris », assure Christel, l’une des deux conseillères en séjour, qui définit les missions selon un triptyque bien rodé : « Accueil, promotion et coordination. » Mais d’aucuns espèrent secrètement un rebond de l’activité touristique…
Cela passera-t-il par la nécessité de « vendre du rêve, des émotions », comme le souligne Anna, l’autre conseillère ? Réponse affirmative. Et cela passe indubitablement par le renforcement et le développement des nouvelles technologies de l’information, notamment la présence sur « les réseaux sociaux ».
Il y a bien Jean-Patrick Caille, l’un des membres du Comité de direction de l’Épic, pour s’interroger sur la fréquentation du bureau d’accueil de Lombez. Une question qui cache en vérité une autre interrogation sur l’avenir du lieu : revoir sa fonctionnalité ou le fermer ? La question reste en suspens.
Pour l’avenir, les dernières paroles du président Jégou sont sans équivoque : « Sans investissement, pas de développement du tourisme. » Et ce dernier, qui rendra définitivement son tablier fin mai, d’espérer que le Savès ne devienne pas « seulement un passage depuis Toulouse ».
Pour le reste, on vous passe la litanie des chiffres (le canard local saura le faire, ndlr) et la confusion toute relative au moment du vote du budget de transition entre ricanements et yeux en l’air…
En une heure chrono, tout était réglé. Et chacun a pu déguster la pizza. Quelle époque « Épic »…